68 – janvier 2022

installations, peinture, sculpture, gravure.

Bon Marché, Fondation Taylor, Fondation Custodia, Kamel Mennour, David Zwirner , Drawing lab

Mehmet Ali Uysal, Charles Donker , Huang Yong Ping et Shen Yuan, Hugh Steers, Nicolas Daubanes

  • 1 alors, on file au Bon Marché ?
    Oh , madame Plpdg! vous ne vous trompez pas de blog ? hum ! le shopping, le luxe , les influenceuses !
    Vous vous souvenez des articles où j’ai évoqué ce lieu ? vous savez combien je l’aime pour sa galerie d’art contemporain , exposée naturellement , sur les murs des coursives , sans craindre le frottement inopportun d’un sac Vuitton ? Retournez -y de temps en temps , oubliez les rayons ( sauf la très belle librairie ) prenez le si bel escalator et admirez ces oeuvres juste là pour votre plaisir.

En fait , je le vois à vos sourires , oui , ca vous revient : régulièrement un plasticien de renommée internationale est sollicité lors d’une carte blanche pour une oeuvre in situ , dans les vitrines et occupant l’espace suspendu .Et vous voilà en train de vous écrier : Oh toutes ces belles installations qui feront date ! Ai Weiwei ,Chiaru Shiota ,Leandro Erlich, Joana Vasconcelos ! et certes Prune Nourry !

Alors cette année, c’est qui ? Mehmet Ali Uysal, qui vit entre Paris et Ankara , et qui aime déconstruire les lieux et bouleverser nos repères . Dans cette exposition SU ( eau ), trois installations :

Les vitrines:toutes dans les verts , comme de grands aquariums , qui évoqueraient la fonte des glaces .

Les verrières: qui nous présentent la partie immergée de trois icebergs

Le troisième étage :un bateau , salvateur ?
Voyez , c’est politiquement correct , pensé , bien élaboré .

Cela suffira-t-il à vous satisfaire ? Le propos est devenu banal , et la réalisation cette fois – ci n’arrive pas à me toucher .

J’en ai parlé car c’est une expo grand public, qui peut interroger quelques acheteurs, et aussi pour soutenir ces sponsors, même si leur but est aussi commercial .

2 Allons loin du commercial voir les 51 lauréats des prix de la fondation Taylor, (métro Saint Georges),années 2021 et 2022 , en sculpture, gravure, dessin , et peinture. Beaucoup de techniques, de styles, d’univers et de talent .Sur FaceBook vous trouverez toutes les oeuvres exposées , ici , juste quelques vues , mes chouchous


-3 Rendons- nous à une autre fondation, payante celle – ci, la fondation Custodia, rue de Lille, avec une expo classique et une contemporaine

Qu’y voit- on? des vues d’Italie : Rome, Capri, Tivoli, mais en négligeant les sites les plus célèbres , des arbres et des forêts,la mer, les nuages, des roches,des cascades,des volcans ,des tempêtes, des cours d’eau.On y voit aussi , comme sur l’affiche , l’atelier portatif du peintre : pliant, parasol, sacs, boites de peintures, chapeau, chevalet , solitude.Il s’agit d’études sur le motif, pas d’œuvres achevées à exposer .

Le sous- sol nous présente

Autant l’ étage est calme , avec ses nombreux visiteurs plongés dans la lecture des notices du fascicule de 120 pages donné a chacun à l’entrée, autant là ce ne sont que Ah ! Oh ! Exclamations, rires, réflexions heureuses à voix haute en français et en néerlandais, on sent l’émerveillement !
Je vous sens sceptique ,grimace, hum , Donker ? c’est qui ?

Un original , la video montre comment il prépare sa plaque , à la cire et à la flamme et comment il grave en pleine nature , au milieu des arbres.On voit plusieurs états et tout l’énorme travail accompli sur la plaque entre deux états, c’est renversant , on sent sa maîtrise, sa joie et sa liberté et c’est communicatif !
ici etat terminal (2/2 ) et ensuite vous voyez d’où il est parti , état 1/2, sa recherche de dessins directement sur la plaque qu’il a fallu ensuite gratter et retravailler

Séduit.e ?

4 – une galerie ? Ok , je comprends, vous en avez assez des grands magasins et des fondations !, je vous emmène chez kamel Mennour, dans ses deux galeries , rue du pont de Lodi .

Jusqu’au 29 janvier . Le titre de l’exposition fait référence au livre Paris brûle -t-il? de Dominique Lapierre et Larry Collins , découvert par le duo, au moment des gilets jaunes , et dont René Clément avait fait un film .

Les deux artistes ont vécu trente ans a Paris , et connu des évènements brûlants, sur lesquels porte leur travail , terrorisme, incendie de la flèche de Notre Dame, gilets jaunes , tout ceci les a interpelés, ainsi que le mouvement des parapluies à Hong Kong , et l’on voit ici leurs réactions .
Oui , mais cette cuisine jaune ? Et bien , le 24 juillet 1959 dans une cuisine ..

Et cet homme sur ce lion naturalisé ? c’est nous, visage caché, lisant la République de Platon , à la recherche d’une vérité .

Poésie , imagination et réflexion .Et hommage à Yuang Yong Ping, décédé il y a deux ans , pour ne pas rompre le dialogue permanents entre les deux artistes, compagnons de vie .

5 vous voulez du plus réaliste ? vous le trouverez chez David Zwirner , rue vieille du temple .

-6, Allez madame Plpdg, vous n’auriez pas une expo d’un artiste , comme on adore, mêlant art et reflexions , installations, verre , béton, video , acier, dessin, et matériaux innovateurs ? Faites- moi vibrer !

Hum , voyons ! vous me semblez bien exigeant ! En fait je sais de qui vous voulez parler : Nicolas Daubanes ! Exposé jusqu’au 4 mars , au Drawing Lab, 17 rue Richelieu , prix Drawing now , 2021 .
l’artiste des Soeurs Papin ?

Yes !
Histoire et limaille de fer !

Ne soyons pas simpliste ! Histoire et société, pour les thématiques, et verre, béton, acier,limaille de fer, verre , video, installation pour les matières et les mediums .
Histoire : ce grand panneau , allez ? ca vous fait penser à quoi ?


ah , la phrase de Louis XIV , oui, sous forme d’une plaque de béton surdimensionnée pour évoquer une plaque de cheminée où la devise aurait remplacé le blason , mais fragilisée par des trous d’où s’échappent des matières à base de sucre , tiens ! béton et sucre , technique de sabotage des ouvriers français sur les chantiers allemands , pendant la Résistance .Voici un des récits de liberté de l’artiste.

La Résistance , on la retrouve avec le Vercors , la guerre avec les camps de concentration en territoire français.

Sa thématique, c’est la conquête de la liberté , en fait . De nombreuses oeuvres traitent de la prison et de l’enfermement ,comme sa video sur un prisonnier condamné à perpétuité , représenté par son avatar dans un jeu video, c’est sa seule façon de s’évader, bouger, parcourir des lieux , rencontrer des gens . Les prisons , c’est aussi Piranese , il a agrandi une gravure , en a fait un triptyque , et tout redessiné à la limaille de fer .

c’est aussi cette oeuvre magnifique , de très grand format , elle aussi :

Il s’agit de se remémorer la mutinerie à la prison de Saint Maur, dans les années 80 , un prisonnier réfugié dans un arbre refusait d’en descendre ( ah Italo Calvino ! ), les autorités ont fait couper l’arbre , ce qui a engendré la mutinerie des prisonniers et les gendarmes en arrivant pour réprimer la révolte ont trouvé cette inscription , l’artiste pense cela aussi, que couper les arbres peut provoquer le délitement du monde, il s’empare de la phrase ,il appose contre l’oeuvre une plaque de verre , avec une porte de prison dessinée à l’acier , qui met en valeur le mot arbres , et la limaille de fer, faite avec des barreaux sciés pulvérisés ajoute à la symbolique.

Le chiffre noir est le titre de cette exposition, la définition en est abondamment donnée dans l’expo et sur le site , son calcul repose sur une inconnue, une zône de mensonges et de fantasmes , celle de la vérité de l’histoire et celle de la vérité vécue ,c’est elle qu’explore intelligemment Nicolas Daubanes .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :