66 – novembre – décembre 2021

J’ai visité beaucoup de galeries et ai oublié d’écrire ! et oui ! pour ce blog , j’ai donc dû rayer de ma tablette quelques expos, pensé parler d’expos hum ! passées car intéressantes , j’ai fait l’effort de sortir de ma ( large ) zone de confort pour découvrir d’autres galeries , décidé d’indiquer des lieux qui ne sont pas des galeries mais qui proposent des visites gratuites , et accordé une place particulière à la gravure .

1- gravures

-Au bastille design center ,74 boulevard Richard Lenoir , s’est tenue en novembre pendant 3 jours passerelle de l’art , exposition d’estampes , avec de très belles manières noires, des superpositions de plaques , de très raffinées recherches sur la représentation de l’eau vive .

-A la Fondation Taylor , 1 rue Labruyère , jusqu’au 18 décembre

Dans le cadre des collaborations avec des collectifs de gravure étrangers , ici l’association graver maintenant et des graveurs espagnols de Valencia , ces très belles recherches contemporaines sur les signes traduisent ici le langage autrement que par des mots , selon des modalités tres personnelles .

La société des peintres graveurs , dans le salon du vieux colombier, à la mairie du 6 eme nous a régalés, une fois de plus , avec ses gravures , sur le thème de la nature morte .( jusqu’au 6 décembre )

Ok ? ko? sans voix ?

et je vous rappelle la semaine du dessin et de l’estampe que nous avons vécue du 2 au 12 décembre .

Je ne parlerai que de la galerie nomade ( basée a Chinon) de Nathalie Béreau , qui était cette fois – ci rue des coutures saint gervais présentant Eden ou le jardin retrouvé?

2 – visites gratuites

Château de l’etang a Bagnolet jusqu’au 15 janvier nos cabanes

Musee Carnavalet rénové

l’image et son double . forum -1 Beaubourg

aux Beaux arts dessiner la lettre, écrire le dessin , petite donation de deux euros .

éventuellement Lafayette anticipations, mais il vaut mieux payer et voir Eva Jospin au Musee de la chasse et de la nature !

-3- Kamel Mennour , rue saint Andre des arts , jusqu’au 29 janvier , la suite de jours blancs , dont on a vu la première partie avenue Matignon , toujours pas de cartels ! Le titre de l’expo vient de celui d’une série de photos de Marie Bovo .

4 – galerie Vallois 33 rue de Seine , expo terminée où Bublex nous en a mis plein la vue en s’intéressant ressant au paysage américain du premier film de Rambo first blood , en en redessinant les scènes mais … sans les personnages !

5 – galerie Pixi, 95 rue de Seine . ah ! vous voyez que je pousse d’autres portes de galeries ! On y découvre l’américaine Elizabeth Lennard avec femmes de pierre et hommes objets .Photos , collages , peintures . Eux , de vrais hommes , rejouent par leurs poses sensuelles la statuaire greco – romaine , elles , des sculptures de femmes dans les parcs parisiens nous convient , par le biais de la couleur de la peinture a l’huile , à les admirer comme nos contemporaines .

6 – 193 Gallery , et oui encore une nouvelle dans nos itinéraires ,24 rue Béranger , ok , retour dans la 3 eme ! Face to face , group show d’artistes américains

C’est très joyeux , très bien présenté, et riche en techniques différentes .

-7- l’expo photos Borders de Jean Michel André , vue à Arles , est 4 rue st Anastase , chez Sit Down , très belle série , sur les traces des migrants , voyage de trois ans , depuis le démantèlement de la Jungle de Calais , qui n’a rien d’un reportage , images poétiques , distanciées , de leur passage . Elle vient de se terminer , vous pouvez feuilleter le catalogue chez Actes Sud .

-8-le collectif Martinet et Texereau , 8 rue des coutures saint gervais ,fondé en 2008 par deux artistes femmes ,a montré du 2 au 8 décembre leur travail remarquable , résultat de leur récente résidence a San Francisco , à Daly city , leur choix a été de représenter l’esprit d’un quartier Westlake . il s’agit de dessin , comme à leur habitude ( non non , ce ne sont pas des photos ), de risographies , et pour la première fois la couleur , locale , s’est imposée dans leur travail .Surprises elles l’ont alors convoquée en textile , et couture.

-9- Sheila Hicks, que l’on voit partout ! quel engouement ! est à l’aise dans les très beaux nouveaux locaux de Frank Elbaz, 66 rue de Turenne , grace no gridlock , jusqu’en janvier , il y a plein de ce que vous semblez aimer et une superbe installation in situ : bandes de tissu déchirées à la main et bobines de lin orange et jaunes .

J’aime cet endroit , près de Weber métaux, remember ? souvenirs de provinciaux qui comme moi , sans doute , venaient acheter là des plaques de cuivre qu’on ne trouvait pas dans nos petites villes , traces d’un Paris perdu .

-10- Je signale la galerie Susse Freres, 56-62 rue Montpensier , oui celle des fondeurs , ouverte, fermée et rouverte , aux jardins du palais -Royal .Bel endroit , chic .En ce moment , jusqu’a fin decembre , un travail complexe sur des monotypes photographiques expliqués par l’artiste Isabel Tabellion .

-11- je signale aussi une nouvelle galerie dans nos itinéraires ,rue Quincampoix , Clara Scremini gallery , spécialiste de verre et céramique , tout est présenté à la perfection.


-12-alors ma petite madame PLPDG , on ne parle plus des grandes galeries internationales ? on fait dans la découverte ?

basta avec ce sourire narquois ! J’ai évoqué Kammel Mennour , et je vous en réserve d’autres , pas de choix comme ça chez moi , petites et grandes galeries , peinture, gravure, dessin, textile , photo, tout a sa place , on décloisonne ! c’est ç a ma définition .

Après cette pause, on retourne rue Quincampoix , au 40 , en étage , chez Catherine Putman ,mon expo préférée works on paper de Baselitz , aquarelles , xilographies , pointe sèche , sucre , aquatinte , le paradis !


-13- on file chez Templon , rue du grenier saint lazare , découvrir la presentation des absents ,de Jan Van Imschoot , jusqu’au 31 décembre, 2 eme volet de sa trilogie consacrée aux grands maitres de la peinture occidentale :Manet,surtout , revisités.


-14- galleria continua , 87 rue du temple , avec son partenariat avec JR , » truc à faire  » des artistes italiens et cubains , beaucoup de grands noms, une fabrique de maroquinerie dans son jus , de petits labyrinthes .C’est tellement laid de l’extérieur , qu’il faut prendre sur soi et repenser à leurs galeries de San Gimignano et Seine et Marne pour vouloir y rentrer .Y aller avec quelqu’un qui ne connait pas encore est un grand plus ! Pourtant de très belles oeuvres sont là .

et la dernière pour cette fin d’année

Taddeaus Ropac , 7 rue Debeylleme .

Mondy El-Sayegh, figure one

jusqu’au 15 janvier .

A partir de livres d’anatomie, de poèmes , de publicités,de sérigraphies, le tout recouvert de solution blanche , sur tableaux ou au sol , à fouler en chaussons sur nos chaussures .

et bien

très chers amis

pas trop fatigués ? plein d’envies, d’énergie et d’entrain ?

Je vous souhaite de très belles fêtes , en famille , avec vos amis , plein de cadeaux , faits et reçus , de belles découvertes partagées .
énergie, décloisonnement ,curiosité, capacité d’émerveillement , partage , voilà qui nous réunit , A 2022 !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :