An 01 article 3 (46 )

 

Pas de festival de la photo à Arles cet été, alors, avant de partir un peu,  un petit tour de galeries spécialisées, proches les unes des autres .

1 la Galerie du magazine polka, 12 rue saint Gilles ( cour de Venise ) , expo collective de 14 photographes sur le thème indiqué.On se promène à Tokyo, à New York, à Los Angeles, à Paris, en Italie.

foule sentimentale 

740D8E56-781B-4924-BC64-B5DA452872E0

 

Suivront en juillet et Août  les jours d’après.

2 On marche jusqu’à la galerie Binôme, 19 rue Charlemagne.

Au bout du plongeoir, le grand bain, réunit 3 artistes sur le thème de l’eau, traité par des médiums très variés , expérimentaux et réussis. ( jusqu’au 1 Août  )

Laurence Aëgerter, dans sa série longo Mai, a reconverti des images prises sur internet en tapisseries jacquard, ce sont des corps en contre – plongée, des baignades en suspens,,des coraux que nous découvrons avec ravissement.

145AA370-C95E-49A5-B84A-BBBB0CFEE34C

Anaïs Boudot  a tiré des photogrammes sur des plaques de verre dans le reste des vagues , en retravaillant les images par des bains de chimie et des projections de peinture argentée

 

E3AA809D-8BE2-495B-9E41-F0B97161205C

 .et Douglas Mandry , par des procédés lithos ,dans les Monuments, a transféré des photos du siècle dernier.

89B3EC8E-6096-4920-A727-707D129673BD

 

3 – traversons un bras de la Seine pour nous rendre 51 rue Saint Louis en l’île , au fond d’une cour d’un bel immeuble particulier

8574B2BC-BADA-491A-8C8B-3E2CDAC1EEB8

Chez Clémentine de la Feronnière, qui collabore avec la maison du Danemark, pour

couleurs du Nord qui nous présente le travail de trois photographes danoises, aux styles entièrement différents.

Astrid Kruse Jensen, Rosalina Kruse Serup, Myne Søe  – Pedersen

 

travail graphique, pop, monochrome bleu, séries .

9E519604-D577-499D-86AD-AEDC9FD4EEDC4 on se promène à Saint Germain, lors des journées portes ouvertes,dans le cadre de l’opération  visitons nos galeries entre art tribal, œuvres de Charlotte Perriand, table d’Arman .Les galeristes ouvrent leurs tiroirs , répondent à nos questions, et font part de leurs recherches dans leur domaine.

Vous savourez toujours avec délice ces promenades rue Visconti, rue de Seine…

 

5 Je voudrais qu’on reparle de la Fondation Villa Datris, rue Montecristo, trop peu connue, qui présente ses collections de sculptures contemporaines, sous forme d’expositions thématiques de grande qualité. L’entrée , je le rappelle , est gratuite. Actuellement , jusqu’au 12 juillet, nous voyons une partie de l’exposition qui a fait venir 50000 visiteurs  la Maison mère à l’Isle sur la Sorgue :

Bêtes de scène. Les animaux dans la sculpture contemporaine 

 

 

Et bien sûr , les musées se déconfiné très petit à petit, Cernuschi, Nissim de Camondo

 

et de superbes expos temporaires nous attendent.
allez, laissez-vous tenter, elles sont très belles !

Dans le plus grand désordre, Marmottan, Petit Palais, Jacquemard André, Beaubourg, MAD !

bon été , plein de découvertes et de productions personnelles !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :