An 01, article 2 ( 45)

Tableaux figuratifs en tissu, traces de pinceaux, huile bien épaisse , installations travaux à l’encre, sculptures , peintures à l’huile, photos, vidéos, textiles.

Templon ( Beaubourg ) Marian Goodman, Rabouan Moussion, Lafayette anticipations, ETC, Perrotin, Fondation Cartier Bresson , Templon ( Grenier saint Lazare )

 

 

Le déconfinement est bien étendu, mais je continue à arpenter le Marais, entre autres espaces parisiens, alors que les squares , parcs ,et bois semblent vouloir l’emporter!

1 – La galerie Templon ,30 rue Beaubourg, nous accueille, portes grandes ouvertes, pour une découverte des œuvres de la série soldier of love de la grande artiste figurative Malawi vivant en Afrique du Sud : Billie Zangewa, spécialiste des œuvres en soie, tissus brillants et colorés. Son œuvre autobiographique n’évoque pas seulement les aspects de la vie d’une femme, d’une mère, mais toute une réflexion sur l’identité, les stéréotypes de genre, le racisme.Elle se définit comme un soldat de l’amour, seule chose, selon elle, pour laquelle on doit se battre.
Les « tableaux »  semblent de loin être des peintures déchirées, mais non ce sont des fragments de vie de textiles nuancés et qui sont arrachés à leur présent.

 

Je vous invite à regarder son entretien en vidéo sur le site de la galerie ( wiewing ) , et à guetter la réouverture du MAM qui , alors que cette expo va durer, je crois, jusqu’au 6 juin, présentera plus tard une sélection d’ouvrages d’une douzaine d’artistes, dont Billie Zangewa, dans le cadre de The power of my hands.

 

2 – A quelques pas de là , 79 rue du Temple, chez Marianne Goldman, allons voir aussi des couleurs présentées de façon très organisée.04DD98F4-B3C3-4265-BE9D-74835E572A07

Et oui le grand peintre suisse qui vit à Paris, celui qui a défini sa méthode en 1966, présentée alors dans ses œuvres exposées au 18 eme  Salon de la jeune peinture au MAM, celui rendu célèbre par ses empreintes monochromes de brosses n 50 , répétées à intervalles réguliers de 30 cm! Célèbre par sa grande économie de moyens ,sa grande variété de couleurs, son vrai geste pictural minimaliste, et jamais délégué !

Nous avons aussi  le plaisir de découvrir ici de la peinture recouvrant des parties de photos d’expositions précédentes, belle mise en abîme!

idem, regardez la vidéo sur le site de la galerie et , comme d’hab, traversez la rue pour accéder à la librairie de Marian Goldman.

3–  on file rue Pastourelle, ce n’est pas loin, chez

069FD9E6-7BA9-4482-950C-1588F29CDD2EMoi qui aime moyennement l’huile épaisse , surprise, je me laisse volontiers happer !
46C83881-E9ED-45CD-8081-BB1698FC4963C997BD2B-1EA3-49CE-B884-93173ABF19D34140C36C-D268-4429-B1E9-057C406F21549259BB04-B14C-472E-883C-5FE48F07716B

4 – Marchons un petit peu jusqu’à la rue du Plâtre, chez Lafayette Anticipations , fondation dont nous aimons profondément la démarche .Cette fois -ci , c’est une jeune artiste américaine qui est présentée , gratuitement, sur les 3 étages de ce merveilleux bâtiment ( mais oui , oui, on en a déjà parlé, restauré par Rem Koolhaas, ) et où des médiateurs à chaque niveau ne souhaitent que nous donner des explications sur le travail subtil de 46B5E922-846E-41C7-B37F-94DAB08BA7C9au 13 juillet.
Ses  sculptures étranges et belles évoquent le thème de l’œuf et de la naissance

Les autres salles hébergent des vidéos

70D5B308-54C8-42A8-A756-EE7C210D833E

 

J’ai particulièrement apprécié , pour l’originalité du sujet ( oui oui lisez tout ! ) et de son traitement DF9FD26C-48C3-431F-990F-BC204E32A03991FA6143-93B8-49A5-8161-6269F66AF3C65C791B6F-ED17-495A-ACD2-0380A9D60714et là on descend un autre escalier que celui qu’on a monté, et on est dans la rue !
On regarde sur son téléphone, vite instagram et miracle !!! 3B77F5E4-00B2-42ED-80D5-6A09EAFE5113et oui Isabelle Huppert a eu la gentillesse de se rendre chez David Zwirner  , et a accepté de poser simplement à côté de sa très belle photo, vue la semaine dernière !Trop bien, on rentre à la maison.

5 On ressort la semaine d’après, on veut voir à tout prix la jeune galerie( 2019) ETC

28 rue saint Claude La trace du vent nous présente en toute simplicité de belles œuvres deMartin Barré, Degottex, et de Charles Pollock, le frère aîné de Jackson, tout en intériorité et poésie.
ici une de ses encres

BD88EA99-7857-4CAF-9B17-E9B4729A041A

Nous filons juste à coté  76 rue de Turenne, à la galerie Perrotin où trois expositions nous attendent. Au- rez-de-chaussée:

B4BD32C2-FFC1-401E-8CF3-F24D6FB178E5

Avec Nature loves to hide

13 œuvres, avec objets, néons aux belles et subtiles formes, animaux naturalisés, du laiton, des plumes, de la poudre de marbre posée au sol, un enchantement, très bien présenté, aéré, joyeux et sobre, qui vous emporte , sans que vous vouliez passer par la phase intellectuelle du déchiffrement.

DDF9B406-0116-47E7-B890-6A705A1A7A14

On est un peu dans l’univers du conte

L’étage nous accueille avec des huiles de

4CC13858-9BA4-4DAB-96CA-B1311B92DEF9Toiles à partir de photos, scènes de parkings, routes , garages, stations services , généralement en petit format, sans humain, où la voiture est reine.

Là évoquez devant vos amis toute la photographie, ( oui oui Ed Ruscha , C.Burden, disent – ils agacés ) toute la peinture, la littérature qu’évoquent ces toiles  … ça va être long !

Moi j’adore aller sur les sites des galeries, écumant les dossiers de presse, et trouver des éléments ne figurant pas dans l’expo , en plus je suis toujours très bien dans les ateliers d’artistes !

76B2C11F-2827-42ED-875F-D63B751C01D6

Vos amis vous traînent dans les escaliers pour descendre 10 impasse saint Claude, vous aimez bien cet accès direct, et vous aimez beaucoup la démarche du moment :  donner à voir des œuvres présentées par d’autres galeries plus petites , par roulement, dans le bonheur de la réouverture des galeries et un bel hommage solidaire et chaleureux à ses collègues . 9C819C22-4C12-4811-92E1-540C229F9772Ce sont les artistes présentés en ce moment et voici le planning:

03DE2E05-BECF-45A8-8335-BF75C3B01161

c’est donc éclectique et intéressant

7 – Nous aimons trop la photo pour pouvoir nous en passer, on court aussitôt à la fondation Cartier Bresson,79 rue des archives, oui c’est payant , mais on est alléché par les Nocturnes de Marie Bovo ! ( jusqu’au 23 Août )
5 très belles séries, dont  les balcons d’Alger vus de l’intérieur des appartements, ses fameuses cours intérieures, Marseille, En Suisse le Palais du roi, deux vidéos incroyables, la Voie lactée qui suit le lait ayant débordé de sa casseroles dévalant les pentes de Marseille, la nuit et Inside Outside,  voyage nocturne en car, où prêches et chants religieux occupent l’espace et le temps .Nous ne savons plus où nous sommes.

40D4F58E-552B-4487-8F2A-4AF45C68D04B

La petite salle est consacrée à des portraits, en noir et blanc,connus .

64954520-1C4C-4DEF-8BB0-CBB5579F28B3

8 – Nous finissons en beauté , chez Daniel Templon,  mais rue du grenier saint lazare. Jusqu’au 25 juillet nous pouvons retrouver autant de fois que ça nous chante

Inner Universe

les fils tissés, les sculptures, les boîtes, les installations, les tableaux de notre très chère Chiharu Shiota.

C’est par elle que ce blog avant Covid avait débuté, et c’est elle qui lui redonne son élan.

Depuis 1999 l’artiste japonaise travaille à Berlin. Nous avons admiré son œuvre à La Sucrière à Lyon  en 2012, où elle utilisait des fils noirs, souvenirs d’êtres chers enveloppant des robes créées pour l’occasion, représentant des êtres vivants.

B0E90F45-C6EA-41D1-ABE9-5ACB75720F42Puis à la Biennale de Venise, fils rouges et clés en 2015

Fils rouges que nous avons retrouvés plus tard chez Templon, et tout le monde est allé en 2018 au Bon Marché traverser ses labyrinthes blancs

F85DBE71-CECF-426B-BC28-3627C0E59428Et nous voilà  maintenant face à ses fils noirs

Sur robe ou sur châssis.

face à ses fils rouges

Box enfermant divers objets personnels , livres, vêtements.

face à ses fils blancs sur support noir

Face à ses sculptures, les sculptures de ses mains, ses fragments d’anatomie de parties de corps de sa famille, sans la tristesse au l’on l’avait ressentie après son séjour à l’hôpital pour la récidive de son cancer, ou après la perte de son père et de son fils.

face à ses dessins

Tout son univers ( sauf les 3 scénographies d’opéra ) nous est ainsi très joyeusement présenté , on en ressort ébloui et emballé .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :