14- une belle fin d’année

– D’abord pour les amateurs de gravures, il y a eu trois expositions en décembre:chez Jahidi avec Jérémie Salomon, chez Manifestampe avec les neufs lauréats du prix Regner-Lhotellier, et à la fondation Taylor avec sa large sélection d’oeuvres de Didier Hamey ,son bestiaire, ses plantes, son univers de fables,ses personnages fantastiques, son trait fin et délicat,souvent réhaussé à l’aquarelle, dans des tonalités douces.

 

-ensuite la plus belle exposition de l’année (jusqu’au 22 décembre)

PICASSO et MAYA

chez Gagosian, 7rue de Ponthieu.

Maya, fille de Picasso et Marie Thérèse Walter est née en 1935. Les portraits regroupés ici se concentrent particulièrement sur ses neuf premières années, et ils sont assez classiques( surtout les dessins du bébé).Cette liaison et cette paternité est furent pas légitimées,mais tenues secrètes, car Picasso, non encore séparé d’Olga, fréquentait passionnément Dora Maar.Mais Picasso désirait marquer formellement les étapes de la croissance de sa fille: il l’a dessinée quelques jours après sa naissance, ou bien allaitée par sa maman , ou endormie et suçant son pouce, portraire attendris et descriptifs .Photos et portraits jalonnent la période où toutes deux sont installées à Tremblay sur Mauldre, à 45 kilomètres de Paris, dans la Maison prêtée par Ambroise Vollard.

Le visage de Maya,assise par terre, condense plusieurs angles, chaque vêtue différemment, on voit affleurer son fort caractère, et son lien complexe à sa poupée.En 9 jours Picasso peignit 4 portraits de Maya , tenant un jouet’ un petit bateau, sa poupée, un petit cheval. Ces tableaux, comme d’habitude, sont truffés de références( mythologie, Velasquez, Vierge à l’enfant, Elisabeth Vigé-Lebrun, comme le démontre le commissaire d’exposition dans son catalogue.

De nombreuses photos montrent Picasso et sa fille à différents âges, entre autres, en 1955, lors du tournage du film le mystère Picasso.

Ces tableaux, dessins et sculptures proviennent de collations privées, rarement de musées, l’ensemble ainsi exposé est remarquable, c.est un véritable évènements car c’estla Première fois qu’une exposition met en lumière ce lien unique entre Picasso et sa fille Maya qui s’est peu à peu impliquée dans le processus créatif de son père,

Le curateur est la fille de Maya, Diana Widmaier Picasso.

-liens.  Vogue.fr 23 octobre 2017 .Le Monde 17 novembre 2017.

-l’exposition roadside lights d’Eiji Ohashi est prolongée do 10 janvier au 1 février

-vernissage en janvier à la fondation Taylor

343968E4-A52C-4F39-BB33-9FB9A72DADF0

Excellente année à vous toutes et à vous tous, à terminer à la Grande Halle de la Villette avec les deux monumentales installations interactives de William Forsythe et du compositeur de musique électronique Ryoji Ikeda ( fin le 31 décembre)

Meilleurs voeux

ce qui me ferait plaisir c’est que vous m’indiquiez quel artiste ou quelle  photo de mes articles vous avez préférés.

2 réflexions sur « 14- une belle fin d’année »

  1. Je me lance: Simone Phleupin/Textile Arts (photos: toutes!)
    Meilleurs vœux et merci encore pour ce beau blog que j’aurai plaisir à lire l’année prochaine…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :